Après le peu de cas qu'on fait les télévisions de l'open de france féminin récemment disputé à Arras (à peine quelques minutes de résumé chaque jour) je m'interroge.

Le golf féminin, européen de surcroît, ne serait-il qu'un vaste désert ?

A en croire l'image qui illustre la page d'accueil du dit Open de France Féminin, il semblerait que oui.

Jugez plutôt :

golf_arras

...car voyez-vous seulement une femme sur cette photo ?

Ben non !

Par contre, ce qui est clair, c'est que chaque année, il tombe des seaux d'eau (l'image par contre, illustre très bien cette permanence météorologique) et que nos pauvres joueuses se trempent jusqu'à l'os dans l'indifférence quasi-générale.

Dommage.

Il parait que l'épreuve va déménager. Reste à espérer que son futur marketing aussi...