A quoi sait-on que son petit est définitivement passé de l'autre côté du fairway ?

Quand il vous supplie, par 34 degrés à l'ombre d'aller se promener...en marge des fairways du golf national pour s'en mettre plein les yeux, faire la course aux autographes et récupérer les balles de ses champions...là c'est du sérieux.

Liste des départs en main, il sait sur quel trou aller et à quelle heure pour voir qui il veut voir...

Il est vrai que le golf est un des rares sports ou le spectateur descend lui aussi dans l'arène au plus près des joueurs, pour la plupart très accessibles une fois leur carte rendue, qui se prêtent au jeu des autographes avec bonne volonté, comme s'ils revoyaient dans ces petits joueurs, l'enfant qu'ils étaient et qu'ils sont parfois encore.

Une bonne idée que celle de l'organisation du tournoi, qui rend accessible gratuitement ce stade de golf aux licenciés.

Et non content d'y avoir passé la journée, il y retourne demain ! Merci à l'autre mère et femme de golfeurs, plus courageuse que moi, qui sac isotherme dans le dos récidivra dans sa "virée au parc".