Combien de "tops" auraient-ils pu être évités si vous n'aviez pas été aussi curieux de savoir où n'allait (pas) partir votre balle ?

Si en matière de cyclisme il est bon ton de garder le nez dans le guidon, au golf, il est impératif de garder l'oeil sur la balle, et en particulier, au cas où ça ne serait pas complètement clair, sur l'endroit où elle était posée avant que vous tentiez de la faire décoller avec votre club.

Illustration :

garder la tete sur la balle

(photo de l'immense P.Micheletti - www.onedayoneshot.com)

et pas par n'importe qui puisqu'il s'agit ici de Justin Rose, qui, vous le constaterez comme moi n'en a absolument rien à fiche du tout de là où va sa balle. Evidemment, les conséquences sur le practice sont moins problématiques que sur le parcours, la curiosité donc moins grande.

Retenez tout de même cet adage : golfeur curieux, coup foireux !